ORLEANS ASFAS TRIATHLON

Forum du club
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Maastrich le live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nicolas
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Mer 3 Aoû - 15:15

Nous sommes toujours tous unanimes lors d'un retour d'un WE ASFAS sur un IM : C'était génial, tous à l'arrivée, des bons moments de rigolade etc, etc.............
Pourquoi ce même constat au fil des années? Premièrement à cause des acteurs de ces we. Chacun range ses petites habitudes et privilégie la vie du groupe ASFAS. Triathlètes et familles se mêlent pour constituer un groupe solide que rien ne peut déstabiliser, même pas un larcin abject.
Deuxièmement, il n'y a que cette distance qui procure tant d'émotions. Les doutes avant le départ, l'énervement sur le vélo à cause d'une chute et/ou d'une ou deux crevaisons, la douleur systématiquement présente sur la cap et la joie d'en terminer. On nous vante les souvent les valeurs du rugby, mais les valeurs Asfasiennes n'ont rien à leur envier.
Pour en revenir à la course, le départ en rolling start est une révolution pour les nageurs qui, comme moi, n'aiment pas la bousculade. On attends un peu et c'est parti dans les pieds de Steph comme prévu. Le problème c'est que Steph est dans un grand jour et au bout de 400m je dois le laisser partir, la journée est encore longue. le retour dans le courant est très rapide et nous gratifie tous de bons chronos. Le parcours vélo est catastrophique et rendu dangereux à cause de la pluie et du froid. Grégos revient et on fera le premier tour ensemble. La pluie s'arrête enfin dans le deuxième tour et permet de se réchauffer et de rallier le parc à vélo. La chaîne fait un bruit d'enfer, plus une goutte de graisse. Grégos revient sur moi dans le deuxième tour de CAP. Il attend que j'ai le dos tourné pendant un ravito pour passer, moi qui pensait que c'était un pote Mr.Red. On fera pareille ensuite avec Arnaud pendant une visite des toilettes Rolling Eyes Je reviens sur Grégos qui fait une hypo et on restera pas très loin jusqu'à l'arrivée. On croise les copines et les copains. Certains vont moins bien que nous alors on a pas le droit de se plaindre. La course est bouclée en 10h17. Content d'en terminer et surtout heureux après 2 IM difficiles. L'aire d'arrivée et le buffet sont super, pizza chaude, pates,.....et les Asfasiens arrivent petit à petit.

Je vous livre une petite anecdote. le lundi matin pendant le petit déjeuner à l'hotel Alain me dit : "regarde, que des tee-shirts finisher partout, par contre pas un seul Asfasien le porte"
On fait quoi en 2017?bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AMV
Mega tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 3424
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Mer 3 Aoû - 15:41

Nicolas a écrit:


Je vous livre une petite anecdote. le lundi matin pendant le petit déjeuner à l'hotel Alain me dit : "regarde, que des tee-shirts finisher partout, par contre pas un seul Asfasien le porte"
On fait quoi en 2017?bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce

J'ai toujours aimé cette remarque à propos de la Légion d'Honneur:
''Une médaille ça ne se demande pas, ça ne refuse pas, ça ne se porte pas''. Comme l'a écrit Nico, nous avons bien des valeurs en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle
Langue pendue


Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Mer 3 Aoû - 17:35

Que dire de ma course, celle-ci a été surtout rythmée par les joies et inquiétudes et émotions à la croisée des asfasiens.

Joie tout d'abord quand je croise les visages connus avant le départ natation (Yan, Polo et Brice) puis celui d'Alain avec qui je ferai le départ. Un grand moment pour moi, le maitre et l'apprentie qui passe son examen d’entrée. Re-joie quand je le recroise à la sortie de l'eau mais immédiatement contre balancée par l'inquiétude. Il me dit que son coeur est très haut dans les tours, je sais ce que cela signifie. Joie quand il me double plus loin, on échange quelques mots et à ce soir! Inquiétude quand je le re-croise, je lui demande si ça va j'entends un "non" très ferme. Je ressens une grande impuissance, je ne peux rien faire et si je m'arrête, je vais juste l'agacer et ça sera encore moins bon pour son coeur. Je poursuis ma route en me faisant la promesse que si j'ai un moment difficile, je me sortirai les trippes pour finir, pour lui. Enfin, un énorme moment de joie et c’est une litote ! quand il me double vers le 150ème. Il a pu repartir ! je l’appelle on papote quelques secondes, je suis très heureuse de le voir, c’est un vrai instant de bonheur. Je le doublerai plus loin, génée ne trouvant rien à dire car je ne sais pas si c’est le vélo ou qu’il est encore mal, je garde le silence, je pousserai un énorme ouf de soulagement quand il me repassera un peu plus loin pour la dernière fois. Alain ne le verra pas, mais je roulerai pendant plusieurs kms malgré la pluie, le vent et le froid avec un énorme sourire jusqu’aux oreilles tellement ça m’a fait plaisir. Je ferai ensuite toute la càp en me demandant s’il a pu partir à pieds car je ne l’ai pas revu et je n’apprendrai que le lendemain matin qu’il a terminé sa course. Bravo à toi.
Désolation, quand je vois Steph qui me dit que c’est une journée de galère, je saurais pourquoi plus tard et raconté par Steph ça fait rire. Joie quand je croise les deux Benoit, les deux vaillants. Inquiétude quand je vois Christophe à la peine puis nettement mieux. Incompréhension quand Val me double à pied vers le 39ème kms, elle est partie bien avant moi et je ne l’ai pas doublé qu’est ce qui passe ? elle m’explique puis elle trace sa route la gazelle, je ne peux la suivre, mes jambes ne peuvent pas ou plus. C’est elle finalement qui me fera la plus grande frayeur de la journée dans l’aire d’arrivée, la vilaine.
Malgré tout ça, j’ai réussi à garder ma concentration pour faire ma course qui s’est déroulée dans un sentiment de grande confiance et en contrôle même quand j’ai jeté par inadvertance mon bidon outil au 30ème kms et que j’ai passé les 150 autres à prier pour ne pas crever, synonyme de fin de course. Je comprendrai seulement plus tard que l’ironman commence au deuxième semi mais même là j’ai su que j’irai au bout, les 21 derniers kms ont juste été un plus long à faire.
En résumé, et pour ne pas tourner au tour du pot, je suis satisfaite de ma course.

Enfin, bravo à tous les autres finishers. J'ai vraiment aimé le bon esprit de ce club prêt à aider les copains dans la galère et à envoyer les textos d'encouragements et de félicitations. Je suis fière d'appartenir à ce club.

Je souhaite terminer ce récit par des remerciements. A Arnaud, pour avoir accepter de me faire un plan qui m’a si bien préparé pour atteindre cet objectif.
A Nelly et Flo qui m’ont accompagné tout du long de cette prépa. Merci à vous deux car ça fait du bien de ne pas être tout le temps seule à l’entrainement.
Enfin à Alain qui m'a donné une très grande leçon de vie ce WE : se battre encore et encore. Je n’oublierai jamais. Et dorénavant on saura qu’à la « Saint Ignace, Alain est tenace ». MERCI et RESPECT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trinatmath
Mega tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 6093
Age : 30
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Mer 3 Aoû - 20:22

Des beaux récits de vos aventures, et nous avons passé à vous suivre un très bons moment dimanche. Avec je pense la pression qui est monté d'un cran pour le 15/08!!!

Bravo à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 45
Localisation : checy
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Mer 3 Aoû - 21:27

Monsieur Alain,
ça vous fait du bien de rouler de temps en temps avec un vélo de merde,
cela te permet de voir comment ont en chies, à essayer de te suivre le Dimanche..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit saugez
Timide


Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : clery saint andre
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Mer 3 Aoû - 22:58

Jief T. a écrit:
J’avais rencontré Benoit à Marcon. C’était un triathlon half, l’un des premiers, car le half qui est de nos jours devenu un must en matière de triathlon, n’est entré dans les mœurs que depuis peu d’années. Peu d’ASFASiens, donc, sur cette épreuve où la natation était réduite à un ridicule kilomètre virgule neuf, hormis Coco, Michel et peut-être Hubert et Polo.
En ce temps-là, les triathlètes purs et durs considéraient que trois kilomètres dans l’eau étaient un minimum si on voulait parler de longue distance, parfois quatre, comme à Gérardmer, et cette formule qui avantageait les culs de plomb, les fortes densités osseuses, les nageurs du dimanche… ne les concernait guère.
Dans le parc, ne trônait qu’un seul vélo. Mais quel vélo ! Un Lapierre en gros tubes ronds, au cadre horizontal, alors que nous avions tous adopté la mode sloping, voire même antisloping pour certains, mais surtout rouge et or, impossible à ne pas repérer même à cent mètres. Alain aurait dit clownesque, voire psittacidesque… Mais les affaires soigneusement posées au pied de la monture, la combinaison dernier cri sur la barrière, montraient que le gars qui était parti s’échauffer n’avait rien d’un charlot.  
Quand il est revenu et que j’ai vu qu’on était du même club, on a un peu causé. J’en garde le souvenir de quelqu’un de monstrueux. Monstrueux de muscles, de cuisses, de force, mais aussi de tranquillité, de calme… On voyait qu’effectivement, nous n’évoluions pas sur la même planète, et qu’il allait emmener son vélo rutilant bien plus vite que n’importe qui. Il l’a en effet si bien emmené qu’il a fini 5ème, battant plusieurs grosses pointures régionales et nationales.
Je l’ai revu au half de Guéret, quelques années plus tard. Nous n’étions que deux ASFASiens et c’est bien dommage. Je ne me souviens pas s’il avait changé de vélo, mais il a fini 4ème.
Tout ça pour dire à quel point la performance réalisée avec son vélo de remplacement est admirable, car s’il a tenu la dragée haute à nos deux meilleurs cyclistes, c’est qu’il avait les moyens de faire bien mieux. Et s’il finit par laisser ceux-ci derrière lui sur le marathon, malgré le surcroît d’énergie dû au mauvais rendement du vélo, à son poids, à une position inhabituelle, à l’absence de prolongateur, sans parler de tout le stress engendré la veille et lors de l’avant-course, c’est qu’il était en droit d’attendre une performance encore plus haute. Même finisher, il doit être horriblement déçu. Alors chapeau, Benoit, bravo pour ce que tu as fait, et pour avoir su malgré tout ce qui était contre toi, porter bien haut les couleurs de l’ASFAS.
J’en oublierais presque de dire toute l’émotion que j’ai ressentie à la lecture du compte-rendu d’Alain, qui a su retranscrire à la virgule près, les sentiments par lesquels je suis passé à chaque fois que j’ai pensé à lui ce week-end (allait-il trouver un vélo, mon soulagement quand j’ai su par Mickaël qu’il était dans la course, (mais avec quel vélo ?) et puis il nous a déjà fait le coup de la tachycardie à St Calais, pourvu que là, ça passe, comment va-t-il gérer son parcours avec un vélo autre que le sien, comment courra-t-il, son genou le laissera-t-il tranquille…) Alain admirable d’abnégation et de ténacité, j’ai été heureux de savoir, même tard, qu’il était allé, lui aussi, au bout de son parcours, jusqu’au graal. Et merci de savoir si bien trouver les mots qui nous font vivre des émotions aussi fortes.


Merci pour ce texte,ça me touche.Sans Alain j'aurais sans doutes pas pris le départ,c'est lui qui voulu louer les vélos.
Sinon je suis content d'avoir pu faire la course,c'est vrai qu'avec mon vélo j aurais pu titiller les 10h,mais c'est comme ça,avec des "SI" on fait beaucoup de choses....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papoule
Mega tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 1116
Age : 45
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Jeu 4 Aoû - 12:33

Au tour du second Benoit (pas le bon, l'autre...)

Avant toute chose, admiration devant Alain et Benoit et ce qu'ils ont réalisé ce WE !
Passant par toutes les émotions (comme nous mais 10 étages au-dessus)
C’est juste énooorrmmmeeeuuuuh.....!!!! Bravo les garçons !!!  thumright

Bon Après 4 ans sans IM il était temps de renouer avec cette affaire, sans ambition chronométrique aucune, juste pour voir, pour finir et surtout passer un bon WE avec les copains…. cheers  

- Une grosse préparation hivernale (rosé, cahuètes, raclette, tartiflette, +1,5 kms de CAP au Sancy)
- Un stage club agrémenté de longues montées et de grands descentes (Iso-mojito en sceaux…connaissait pas…)
- Un affûtage printanier digne de l'élite du club (rosé, barbeuc, saucisses, + 3 kms de CAP fin juin) c’est là que    j’ai décidé d’arrêter les cahuètes et sa a payé…… !!
J'étais prêt… !! (Merci Coco pour le plan d'entrainement  thumright )

Plus sérieusement (ça ne va pas être facile…)  What the fuck ?!?

NATATION : Appliqué, posé sans me mettre dans le rouge (le rouge c'était pendant l’affûtage aussi mais je n’ai pas osé en parler, c’était pas dans le plan d’entrainement Mr.Red )
J’ai bien aimé cette partie natatoire, surtout le retour parce que c’est moins loin…finalement
Pas trop emprunté malgré le peu de séances, et quasi le même temps qu'à Roth c'est à rien y comprendre…
le courant sans doute…en même temps pour un mec qui bosse dans l’élec c’est normal Arrow
Une transition tranquille (tout bien comme j’aime, rangé dans les sacs et tout et tout…) salut

VELO : Un départ prudent et une première boucle tranquille peu de monde ça roule bien, faut dire le vélo était propre graissé (tout bien comme j’aime) ça c'était avant le drame….  puker
Très (trop?) vite je m'alimente et hop un gâteau « CLIF » en entier….   J’me dis qu'avec m'a grande gueule ça va passer…. puker  
C'est là que je me suis rappelé les propos d'Arnaud la veille : "moi j'ai coupé des morceaux"....
Ben moi, j'aurai du…15' pour avaler le machin avec les joues gonflées à 14 bars et 1 bidon de flotte. Boulet
Retour au sport : Parcours digne de Paris Roubaix, une portion belge indigne du label IROMAN et au final très peu d'occasion de se mettre sur le prolongateur.
Fin de la première boucle la pluie, la boue, les pavés... (p....ain... !! mes roues... mon vélo…) puker
Début de la seconde, j’aperçois Steph en train de réparer…arrfff… !!!! il croise les doigts, moi aussi…
Je reste lucide m'alimente bien, 2 pauses pipi sans la pause…et ça roule papoule....  cheers  rambo  cheers  
Une seconde boucle en lâchant un peu plus les poneys au début, marre de me faire doubler par une allemande de l’est d’1,90m et une espagnole qui n'a rien à envier aux mollets de Nico… scratch
Un retour rapide accompagné de 3 copains espagnols du même club dans ma roue...une montée ils me passent et 20'' après un arbitre sorti de nulle part nous aligne tous…5' de pénalité…à 5 kms de l’arrivée…Arrfff m'en fou, je ferai des étirements, mais y m'ont bien fait ch....les espagnols, je repars et à la pose du vélo l'un d'entre eux me rentre dedans......Nan mais oh......!!! y veut mon 06 ou quoi ?
Une transition normale (pas le temps de nettoyer le vélo Mr.Red ), enfilage booster (pensée pour Phil)
Enfilage runnings, montre, casquette, lunette….
Et hop à la vue de Steeve et Yann qui venaient d’arriver je file en douce prétextant une pause pipi…
C’est aussi un sport tactique le TRI…. Wink

CAP : Stop pied gauche sur la tapis (pensée aux copains derrière leur PC)
Et donc j’attaque un marathon avec 14 footings depuis janvier…un peu stress et pas trop souple sur les pattes arrières……
Allure entre 11 et 12 à l’heure, je ralenti, essaie de rester caler à 11 au moins les 2 premiers tours
Accompagné par mon grand Steeve, on marche très peu (pour info : marcher à coté de Steeve c’est courir un peu quand même…) nous allons jouer au chat et à la souris pendant tout le marathon. thumright
Je m’alimente alternant sucré, salé en pensant déjà au 3eme tour (de loin le plus compliqué…)
J’attaque aussi mon 3eme gâteau « CLIF » remonte Polo et malin que je suis lui en file un morceau…il n’avait pas d’eau…erreur……bon polo va bien…rassurez-vous…
C’est dans la difficulté que tu vois la solidarité au sein de ce club, de cette famille….
Je croise quelques copains on s’encourage (Jean-Marc, Christophe, Greg, Nico, Isa, Val, Alain jamais aussi content de le voir il est là c’est ennnoooorrrmmmeuuuuh….. !!) thumright
Je rentre vraiment dans le dur, les cuissots me brulent, la vue d’un trottoir me mets en panique une seule hâte que ce 3eme tour se termine… (pour voir une dernière fois ma copine blonde avant la cote…en MP pour Marie-Laure Merci…) cool-blue
La vitesse descend j’ai frôlé le 8’ au kil…allure Roth de la grande époque… rambo
Puis ça repart pour finir ce 4eme tour (car finir le 4eme gâteau « CLIF » impossible)
Je repasse Steeve, qui fait causette avec Steph (des histoires pour les grands)
Je prends des news sympa…et Steph me fait un doigt bon ok je  Arrow , véxé je repars aussitôt, Steeve me repasse. Je ne le reverrai plus….
Enfin les 2 derniers kils, l’ambiance la foule, la bière et mes cahuètes m’attendent…t’es obligé de courir, du coup tu reprends à presque 12 à l’heure…et au final t’as pas plus mal qu’à te trainer….
Enfin la ligne retrouvé (pas la mienne j’vous rassure) après 4 ans quel bonheur. cheers
29’ de plus avec moins d’entrainement c’est raisonnable, mais la maitrise du marathon reste toujours aussi complexe  scratch , pas trop marcher sur la CAP (pensée pour Mag) et jamais l’idée d’abandonner ne m’a traversé le cerveau (enfin ce qu’il en restait)

Merci à ce club fantastique, qui supporte mes humeurs (mes TOCs) pas uniquement lors de notre TRI thumright
Merci à ma femme mes enfants pour les messages et le reste I love you  I love you  I love you  I love you
Merci à mon mollet qui n’a pas bronché lors du long footing (il ira au Sancy en 2017 affuté grave, j’arrête les cahuètes….. !!!) puker
Merci à ma combi, mon vélo, mes runnings de m’avoir supporté (y’a du lourd…) thumright

PS1 : il me reste un gateau « CLIF » Steph ? Mr.Red
PS2 : Arnaud il y avait : 254 virages et 457 nids de poules Mr.Red

WE : inoubliable (malgré les péripéties des copains)
Seul hic : y’avait de l’huile de chaine de vélo, de la boue, du sable, dans ma douche à l’hôtel… !!!
Nan mais Oh… !! Y veulent mon 06…, ???!!!! scratch

Bises Benoit L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pors Allan
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 42
Localisation : olivet - av du loiret
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Jeu 4 Aoû - 12:54

Je profite de la pluie pour également partager cette course.
Tout d'abord, je ne peux commencer sans féliciter, remercier, ... Alain pour etre une nouvelle fois finisher et dans quelles circonstances. Sans parler de ton compte rendu Alain qui m'a tiré la larme.
Évidemment un Ironman est toujours une épreuve particulière mais celui-la l'était d'autant plus par des éléments extérieurs ...
De mon côté, l'ironman a commencé en famille par un voyage en camping car ... Plutôt long Wink mais assez sympathique.
Arrivée à Maastricht, oú les potes m'ont trouvé un super parking (la prochaine fois je me débrouille, lol)
On s'installe, on commence à dîner et la un teuton qui se pointe en m'expliquant qu'il s'est fait volé son Velo l'après-midi le temps de récupérer son dossard ... Les boule (en plus mon Velo est à sa taille)
Nous voilà 5 (pas le teuton mais mon Velo) dans le camping car un peu à l'étroit ...
La nuit passe et rendez vous le matin pour aller chercher le dossard, un long quand tu n'es pas AWA (je vais y revenir là dessus)... Je retrouve les potes et on récupére bracelet, sac à dos et tout ce qui justifie (oú pas) les 500 euros d'inscription Wink. C'est à ce même moment que j'apprend que Benoit et Alain se sont fait voler leur Velo. Nico de me dire : "putain Allan, tu es le seul à qui ça aurait plaisir de se faire voler son Velo ... Tellement j'avais pas envie d'y aller" ... En tout cas, ça me fait chier et je me dis si c'était moi je rentre direct.
On se donne rdv pour aller repérer les 10 premiers km en Velo, et la j'ai de très bonnes sensations (ok sur 10 bornes)
Je passe le samedi aprèm à faire les boutiques (accompagné de mon Velo)
Dimanche debout 5h, l'avantage du camping car c'est que quand tu te lèves et Ben tout le monde se lève Wink... Autant vous dire à ce moment meme je me dis : mais qu'est-ce que tu fais la ???? Je ne sais tjs pas Wink la réponse viendra plus tard ...
On croise tous les potes dans le parc, les AWA viennent nous saluer ... Aussi Wink. Il y a bcp de stress sauf Mr Poitou qui a la banane (il ne sait pas encore ce qui l'attend lol... Mais ce sourir ne le quittera pas de la journée). On décide de faire un depart natation à plus d'1,90m et 90 kg... Steve, christophe et moi ... Une natation oú je nage comme une enclume .. À croire que j'ai fait m'aller et le retour contre le courant ... 1h07 (Alain la prochaine fois on part dans la même vague)
T1: ayant mal nage je décide de ne pas perdre de temps ds la tente mais à ce stade là ce n'est qu'une sensation ... Qui va vite se confirmer qd je vois christophe se changer, , Steve qui part en Velo et Papoule déjà parti ...
Et c'est parti pour le Velo... Et la de bonnes jambes mais un parcours à chier, tant sur le revêtement que sur les relances permanentes sauf une partie le long du canal oú c'est une "boucherie" de plaisir avec un gros 40km/h sans trop forcer ...je retrouve Papoule (désolé Papoule mais là je me dis que j'ai du faire une boucle en plus en nat Sad ), puis Steve qui semble aimer le paysage. Parcours dangereux, cassant (homme et machine) qui ne permettra pas un chrono de ouf mais plutôt content a l'exception d'avoir T rattrape mon gd frère (Steph) sur le bord de la route dont vous connaissez les aléas de la journée .. Même si la fin du Velo sera dur lie à la fatigue et la perte de mon dernier gelé provoquant une petite fringale ...
T2 : aussi rapide (pour moi) car j'ai faim, et un petit coucou aux filles et C parti
La cap : forcément difficile naturellement et aggravée par un manque d'énergie me laisse penser que ça va être long très long ... Un premier tour en 1h15 (gavage de tuc, arret wc, gavage de tuc, ...) je ne vois personne et je ne sais pas oú j'en suis mais content de ne pas m'être fait claquer le cul par les potes (polo, Yann, Steve, ...) comme à Dijon ... Que cela ne tienne ce sera sur le marathon ... Je marche, je cours, jusqu'à retrouver mon gd frère qui me raconte ses mésaventures ... On court (enfin marche ) ensemble et je le laisse partir ... Imaginer ma détresse Wink... La je croise les mobilettes (gregos, Nico et Arnaud) qui d'après mes calculs vont me prendre un tour ... Trop orgueilleux je donne tout ds le 3eme tour (et les sensations sont pas mal) je passe à côté de la ligne et la c'est le soulagement ils ne m'ont pas repris ... Yesssssss mais il me reste un tour ...
Au final tres content de ma course mais surtt avec tous ces finishers.

Les AWA : oú comment créer une elite par l'argent (nbre de participation au label Ironman)

Pourquoi avoir dit que ce serait mon dernier ? (Alors que j'en referais) c'est sûrement pour tout ce que Nico a expliqué.

A tres vite

Biz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalou
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Jeu 4 Aoû - 22:06

un GRAND bravo a vous tous avec une mention pour Alain,respect,et super felicitations pour Val et Isa, thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIFI
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 714
Age : 39
Localisation : BOURG EN BRESSE
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Maastrich le live   Lun 8 Aoû - 13:09

Franchement à vous lire je ne sais même pas quoi vous dire sauf avoir du grand respect pour vous tous ! salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maastrich le live   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maastrich le live
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Maastrich le live
» [9ème journée] Louhans-Cuiseaux - Bourg-Peronnas (live)
» Solenzara en live !!!
» 4ème journée de Pro D2 (live)
» MonteCarlo en directe live sur www.rtbf.be

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORLEANS ASFAS TRIATHLON :: Les thèmes du forum... :: Les résultats et les prochaines courses-
Sauter vers: